Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Argelès-Gazost devient la 1ère commune des Hautes-Pyrénées à réaliser une opération d’autoconsommation collective.

vendredi 28 avril 2023 par Rédaction

Enedis accompagne la commune d’ Argelès-Gazost en tant qu’acteur de la transition écologique !

La commune installe des panneaux photovoltaïques sur le toit du gymnase municipal et consomme l’électricité produite pour ses propres installations. Enedis l’accompagne dans ce projet de production d’électricité renouvelable locale.

Consommer sa propre électricité : la transition écologique accessible à tous

L’autoconsommation collective, c’est le circuit court de l’électricité : le partage d’une production d’électricité renouvelable et locale au sein d’un groupe de consommateurs et de producteurs. Ces projets, répartis sur une zone géographique limitée, permettent de consommer une électricité produite par soi-même ou un producteur, tout en recherchant un bénéfice économique.
Les 242 panneaux photovoltaïques, placés sur le toit du gymnase municipal couvrent une surface totale de 500 m2 pour une puissance de production de 100 kVA. L’objectif est de partager l’énergie avec plusieurs bâtiments communaux situés dans un rayon de 2 km autour de la salle tels que la mairie, la bibliothèque municipale, le stade de football, le stade Jean Bégarie, les ateliers et serres ainsi que les thermes et le thermo ludisme. Après la co-construction du projet entre la collectivité et Enedis, l’autoconsommation collective a débuté au 1er avril 2023.

Gaëlle Vallin, maire d’Argelès-Gazost : « Même si le premier objectif de l’équipe municipale était de participer à la production électrique en utilisant une énergie renouvelable qui n’émet pas de gaz à effet de serre, nous devons bien reconnaître que l’autoconsommation est aussi un enjeu économique. Dans le contexte d’inflation et de hausse considérable du coût de l’énergie, en plus des mesures nationales et du bouclier tarifaire, il est de notre devoir de prévoir une baisse des consommations électriques pour participer à la sobriété énergétique et une maîtrise des coûts de consommation. Cet investissement est aussi un signe pour nos générations futures, il n’aurait pu se faire sans le partenariat avec Enedis et le soutien de l’État. »

Linky, essentiel pour organiser le partage de l’électricité produite localement
Le compteur communicant joue un rôle central dans la mise en place des projets d’autoconsommation collective : il comptabilise l’ensemble des flux électriques transitant sur le réseau public de distribution d’électricité, permettant ainsi son partage entre les différents sites concernés. En 2015, la France comptait 3 000 clients autoconsommateurs sur le réseau et à fin 2022, on en dénombrait plus de 600 000. Sur le département des Hautes-Pyrénées, à fin 2022, c’est plus de 1 200 installations en autoconsommation pour une puissance de 6 MW, une tendance en très forte hausse (avant 2021, un projet sur trois était réalisé en autoconsommation, aujourd’hui la tendance est de deux sur trois).

Le mot de Maryse Carrère, conseillère départementale et sénatrice