Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 
 

1ère Formation du Réseau Loup dans les Hautes-Pyrénées (Communiqué Préfet 65)

mardi 26 septembre 2023 par Adim

Bien qu’en nombre limité, la présence du loup est avérée dans les Hautes-Pyrénées depuis 2018. Après 4 années de présence partielle dans le département d’un spécimen sur le secteur du Pibeste et de Saint Pé, la saison d’estive 2022 a vu l’arrivée d’un second loup sur le département, dans le secteur du Hautacam. Ce loup n’a pas été détecté en 2023. On considère comme « fixé » un individu ayant passé deux hivers sur le même site. Il est donc possible qu’il se soit déplacé.

En 2022, ce sont 130 demandes de constat pour 44 dossiers qui ont été reconnus imputables au loup sur le département. En 2023, 57 demandes de constat ont été établies, dont 2 pour lesquelles on ne peut exclure le loup.

Afin de mieux suivre les indices de présence du loup, espèce protégée susceptible d’occasionner des dégâts sur les troupeaux, un réseau loup a été mis en place dans le département à la demande du préfet.

L’Office français de la biodiversité (OFB) a formé sur deux jours, les 20 et 21 septembre, une trentaine de correspondants de terrain, issus de toutes origines socioprofessionnelles. Le réseau est constitué de lieutenants de louveterie, de chasseurs, de gestionnaires d’estives, de bergers, de guides de montagne, de membres d’associations naturalistes et d’agents de l’État (OFB, ONF, Parc national des Pyrénées, DDT).

Les membres du réseau ont été formés et habilités à collecter des indices de présence du loup comme des empreintes, des crottes, des poils, de l’urine, des observations visuelles… L’ensemble des données recueillies et partagées entre les membres permettent de suivre l’évolution de l’espèce, ses déplacements et sa dynamique de population.

Au niveau national, le réseau Loup-Lynx intègre déjà près de 5 000 correspondants actifs dans plus de 50 départements. Il traite chaque année environ 12 000 données.

Le réseau Loup-Lynx repose sur la collaboration de différents acteurs de terrain sur le modèle des sciences participatives. La présence de partenaires multiples, usagers de la nature et de la montagne au quotidien, permet de couvrir de vastes espaces et d’augmenter la remontée d’informations depuis et vers le terrain. Le réseau est ouvert à toutes les sensibilités et à toutes origines socio-professionnelles, et garantit une information techniquement fiable et partagée.