Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
  
   
 

Des craintes pour les parents d’élèves de l’école de Gavarnie - Gèdre

mardi 20 février 2018 par Rédaction

Ce jeudi 15 février, des parents d’élèves inquiets et plus largement, des habitants du Pays Toy, se sont mobilisés et ont occupé l’école de Gavarnie – Gèdre. En effet, cette petite école de montagne est sous la menace d’une fermeture d’un demi-poste alors que ses effectifs sont stables. Cela voudra dire à la rentrée 2018, un enseignant à temps complet sur l’école et un à mi – temps pour pouvoir accueillir les enfants de moins de 5 ans (7 enfants sont nés dans cette commune en 2016). Comment ce demi – poste sera réparti : deux journées ou quatre demi – journées ? C’est une des premières inquiétudes des parents. Ce poste sera – t – il pérennisé dans le temps face aux effectifs stables ou sera – t –il supprimé à la rentrée suivante ? Pour rappel, les enfants de trois à six ans peuvent être accueillis le plus près possible de leur domicile [article L113-1 du Code de l’Education]

Toutes ces questions sans réponse font grandir l’inquiétude dans ce petit village où si l’école disparaît, c’est tout le village qui sera sinistré ! Tous les habitants, et encore plus les parents d’élèves, ont fait le choix de vivre dans ce petit coin des Pyrénées, certes reculé et isolé mais pour chacun d’entre eux, c’est un choix de vie. Les effectifs de cette école n’ont, en effet, rien à voir avec des effectifs de grandes villes mais ils permettent de pallier beaucoup de difficultés liées à l’isolement.

Par ailleurs, le jour de la manifestation, nous apprenions qu’un département de l’Académie, non signataire d’un contrat départemental pour la ruralité contrairement aux Hautes – Pyrénées, avait obtenu une enveloppe de cinq postes supplémentaires parmi les 100 réservés au niveau national pour les écoles rurales. Qu’en est – il des Hautes – Pyrénées ?

Au – delà du cas de Gavarnie - Gèdre, c’est tout le Pays Toy qui est concerné et qui va faire l’objet d’une restructuration au niveau de ses écoles.

« Enfin, ces décisions n’ont pas de conséquences que sur l’école et l’enseignement des élèves, mais aussi sur la cohérence territoriale de notre département. Encore une fois, une école qui ferme c’est un service public de proximité qui ferme, c’est un signal négatif pour l’implantation de nouveaux habitants, de nouveaux paysans, voire de nouvelles entreprises. C’est davantage de monde sur des routes souvent difficiles, ce sont des villages qui se meurent, c’est davantage de concentration de population dans les villes, c’est le contraire même de ce vers quoi il faudrait envisager notre futur : une relocalisation des activités et un maillage territorial du pays équilibré. » partie du discours prononcé devant l’Inspection Académique de Tarbes le mercredi 14 février 2018.